Le musée des Beaux-Arts d’Agen est un des musées les plus importants du Sud-Ouest par sa richesse et sa diversité. En vacances dans la région, j’ai eu la chance de le visiter. Un beau musée que je vous présente ici.

Le Musée municipal est créé en 1876 à partir des collections du Musée de la Société d’Agriculture que l’on décide d’exposer dans un ensemble architectural composé de quatre hôtels particuliers du XVIe et XVIIe siècles. (rien que les bâtiments sont admirables !)

musée agen batiment

La collection archéologique est composée d’objets arrivés au musée par des moyens différents et des époques variées. L’origine remonte aux historiens locaux qui organisaient des fouilles dans la région. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le Lot-et-Garonne connait un véritable engouement pour l’archéologie. Les intellectuels locaux enrichissent le musée grâce à leurs fouilles. C’est à cette époque que l’on découvre une des oeuvres les plus remarquables du musée: la Vénus de Mas d’Agenais.

Elle est d’ailleurs souvent comparée à la Vénus de Milo pour la beauté de sa facture: la déesse est représentée de face, à peine vêtue, d’une draperie mouillée qui glisse le long de ses jambes. Le corps, légèrement déhanché est dans une pose dite « à la Praxitèle ».

 

 

Le musée est particulièrement réputé pour son riche ensemble de tableaux. Parmi les collections les plus notables, on peut y observer des natures mortes flamandes et hollandaises et des peintures du XVIIe siècle français et italien.

J’ai notamment contemplé Adam et Eve au Paradis terrestre de Brueghel le Jeune [ci-bas à gauche], tableau extrêmement similaire à celui que j’avais déjà observé au musée des Beaux-Arts de Séville (Paisaje con animales, vers 1620) [ci-bas à droite]: c’est comme si Adam et Eve avaient été ajouté au paysage… [Quelqu’un pourrait-il me renseigner sur cette similitude ?]

brueghel

Mon attention s’est également arrêtée sur l’histoire mystérieuse d’une oeuvre du Tintoret découverte par hasard dans le cadre d’une campagne de recotement des collections du musée d’Agen. Caché derrière une série de meubles et d’objets anciens, l’ensemble du tableau était alors peu lisible. Après un premier décrassage et une radiographie, Yannick Lintz, conservateur du musée et Hélène Glanville, restauratrice, ont d’abord identifié  Mars et Vénus et le style du Tintoret. La comparaison avec une oeuvre similaire du peintre conservée à l’Art Institut de Chicago a fini par confirmer l’identité du tableau mais les personnages sont finalement Renaud et Armide. Le livret qui explique toute l’enquête est fascinant !

art_403_27850_tintoret.jpg_640_640_2
Renaud et Armide

, Le TintoretJ’étais surtout venue pour admirer à nouveau la collection des oeuvres espagnoles des XVIII et XIXe siècle que j’avais pu découvrir, il y a environ six ans, au cours d’une visite guidée organisée par la ville d’Agen. Le musée est d’ailleurs un des rares musées français à présenter des œuvres espagnoles de cette époque. Les chefs d’œuvre de cet ensemble sont les cinq tableaux du peintre Francisco Goya, dont le mondialement connu Autoportrait, légués par le comte de Chaudordy en 1901.

Parmi elles, l’oeuvre de Goya que je préfère est Le Ballon aérostatique (1808-1814). Elle représente une montgolfière s’élevant dans le ciel alors que dans un paysage montagneux, une foule de personnages à pieds et à cheval, s’agite pour suivre sa trajectoire. Le thème de la montgolfière est très à la mode à la fin du XVIIIe siècle. Pourtant, la foule en mouvement donne une impression étrange. Il pourrait s’agir en effet, d’un épisode de la Guerre d’Indépendance (1808-1814) pendant laquelle le ballon aérostatique fut utilisé comme outil d’espionnage.

goya

Le XIXe siècle français est représenté par les grands maîtres de la peinture (Courbet, Millet), les paysagistes de l’Ecole de Barbizon (Corot) et les peintres impressionnistes (Boudin, Sisley, Monet, Lebourg). Je m’y suis moins attardée.

Enfin, des oeuvres du XXe siècle sont présentées avec trois fonds remarquables: peintures de Roger Bissière où l’on peut voir l’évolution de ses recherches, sculptures et gravures de Claude et François-Xavier Lalanne et céramiques et dessins de Pierre Lèbe. Je me suis particulièrement amusée devant les oeuvres du couple Lalanne. choupatte-trc3a8s-grand-2008-2012

Claude Lalanne crée, à partir d’éléments végétal et animal, un bestiaire imaginaire. Le
Choupatte présenté ici, fige un chou et des pattes de poulet grâce à la galvanoplastie. La Petit Grenouille de F-X Lalanne est un bel exemple de son bestiaire surréaliste: à y regarder de plus près, elle possède des pieds très humains et des fesses inattendues !

 

 

Le Musée des Beaux-Arts d’Agen regorge ainsi d’oeuvres remarquables. Je suis loin de les avoir toutes décrites… Alors à votre tour de les découvrir !

 


Musée des Beaux-Arts d’Agen
Place Dr Esquirol, 47000 Agen
Page Facebook 

Publicités