Il y a tout juste un an, lors d’une balade dans les ruelles d’Angoulême (vous savez, la ville du fameux festival international de la BD), j’ai fait par hasard une étonnante découverte.

Alors que je prenais quelques photos, mon attention s’est fixée sur une tête de dragon peinte sur une façade. Dans ce petit carré, on pouvait lire : « Perdido en la grande Babylon ». Cela me rappelait quelque chose mais impossible de savoir quoi !

J’ai donc poursuivi ma promenade dans les petites rues ombragées. Encore un dragon. Cette fois-ci jaune, sans inscription. Puis un troisième, un rouge sur fond bleu avec le slogan : « Hasta la utopia siempre ». Un quatrième, un cinquième, un sixième…

dragon

Au total, j’ai rencontré une petite dizaine de dragons.

Mais où avais-je déjà pu les croiser ?

Après une petite enquête sur internet, illumination. J’avais croisé un de ces dragons à Metz, au commencement de la rue aux Ours.

Ces dragons sont donc des Quetzalcoatls. Des QUOI ?!Quetzalcoatl
Littéralement, « Serpent à plumes », le Quetzalcoatl est une des principales divinités de l’Ancien Mexique, c’est le Dieu de la connaissance, du savoir, et le protecteur de l’humanité.

Et ces Quetzalcoatls (prononcez-le comme vous pouvez !) sont l’oeuvre du street artiste Oré.
Originaire de Normandie, Oré – car il appréciait travailler les lettres O, R, et E – aime ainsi mêler à son inspiration précolombienne des slogans altermondialistes. « Comme beaucoup d’artistes, je me sens un peu comme un observateur et un critique de mon époque. »

Mis à l’honneur, il y a peu à Portsmouth (GB) par le Kings Theatre, Oré a notamment réalisé sur un conteneur du port, une fresque représentant un Quetzalcoatl sur fond de l’Union Jack.

Que ce soient sous forme de stickers, de collages, de peintures ou de petites plaques, Oré représente ainsi des Quetzalcoatls dans le monde entier: à Mexico, Barcelone, São Paulo, Paris…

… Mais aussi à Metz ! Son site internet indique d’ailleurs que l’on y en trouverait six.
Et bien, après les avoir cherchés, il n’en reste plus que … A VOUS DE LES TROUVER ! Notez qu’il y en a un de plus – non indiqué sur le site – dans la rue d’Estrées, le long du marché couvert, à côté des toilettes publiques.

J’ai également pu en rencontrer cette année à Paris (ils sont nombreux dans le Marais) et à Lille.

P1120476_Fotor_Collage

Et vous alors ? En avez-vous déjà rencontrés ? Sinon, qu’attendez-vous pour partir à la chasse au Quetzalcoatl ?


www.artore.org
Oré sur facebook

Publicités